Je n'ai aucune volonté, je ne fous rien de mon week-end. Une synthèse à faire? Des colles à préparer? Des DL à la pelle? J'aurais tout le temps de m'en vouloir pendant la semaine. Et je sais que je referai la même le week-end prochain.
Oui, c'est un gros problème.

Je vais voir Muse au Stade de France le 12 juin prochain.

Je déteste cette période de l'année. Je déteste. Je ne veux plus me souvenir. Je voudrais oublier. Je ne peux pas. J'ai du mal à croire que c'est moi qui ai vécu ces choses. Je ne peux pas y croire. Je ne comprends pas comment j'ai pu survivre. Je crois que c'est bien ça le problème : je n'ai pas survécu.

J'y pense encore tous les jours. Tous les jours depuis trois ans. Trois ans. C'était hier. Je n'ai pas avancé. J'en suis toujours au même point. Je fais semblant. Et ça marche bien, parce que je suis une super comédienne. Mais dans le fond, je suis toujours une petite fille. Et je veux ma Maman.

Je continue de détester les fêtes de fin d'année. Je réponds "rien" quand on me demande ce que je fais pour les fêtes. Je ne suis même plus jalouse de ceux qui font ça en famille. Je ne suis plus jalouse quand je vois des filles de mon âge avec leur mère. Je ne suis plus jalouse. Je suis en colère contre moi, pour tous les moments que j'ai gâchés. Et je suis triste. Mais plus jalouse. Mais mon dieu, que je suis triste...

Je croyais les gens quand ils me disaient qu'avec le temps ça irait mieux, que le temps ferait son travail... Conneries! Trois ans...

J'aimerais chasser de mon esprit l'envie de prendre un billet d'avion pour n'importe où loin d'ici, l'envie de tous les planter là et de me casser sans rien dire à personne.