Mon ordinateur qui vient d'avoir 3 ans commence à présenter de gros signes de faiblesse. Il met un temps conséquent à s'allumer, contient bien trop de trucs que je devrais ranger/virer et jusqu'ici, il chauffait juste quand je l'utilise trop (quand je regarde trop de séries, donc).

Mais là, c'est carrément un hélicoptère que j'ai l'impression d'avoir dans ma chambre. Il faudrait que je le nettoie, d'abord à la bombe d'air, puis carrément en l'ouvrant mais j'ai peur de faire une connerie.

Surtout que là, la touche Verr Maj a décidé qu'elle était mieux hors du clavier et que je n'arrive PLUS (argh, super pratique pour moi qui aime parler en majuscule) à la remettre.

En plus, je ne peux même pas me rabattre sur le pc de mon père puisqu'il a choppé un virus (le pc).

Super. Grande question : ne faudrait-il pas, en prévision d'un erasmus proche, m'équiper d'un ordinateur qui tienne un peu plus la route et ne risque pas de me claquer entre les mains?

J'ai envie de dire oui, mais pour la pauvresse que je suis, c'est une dépense presque inconsidérée... Et il vaudrait mieux que je mette de l'argent de côté pour la Suède...

Surtout que j'ai l'impression que je ne vais pas pouvoir bénéficier du complèment de bourse - mobilité internationale du Crous puisque mon école ne figure pas dans la liste des établissements qui y ont droit... J'ai envoyé un mail tout paniqué à mon école ET au Crous pour savoir ce qu'il en était. Depuis, j'attends.

Mais je commence (ahah) à flipper puisqu'avec mes 241€ de bourse Crous et mes environ 200€ de bourse erasmus, je risque d'avoir tout juste de quoi me payer le LOYER.

Bref, est-ce que je ponctionne sur ma mirobolante gratification de stage (417€ par mois, yeah) pour m'offrir un nouveau pc, ou est-ce que je mets de côté pour pouvoir me payer des pâtes suédoises?

That's the question.

Bientôt (si mon pc tient jusqu'à là, hinhin), je vous raconterai comment, grâce à mon stage, je me rends compte que la vie en entreprise ne semble pas faite pour moi! ♥

(En regardant un truc dans l'annuaire de mon école, j'ai vu qu'une diplômée était par la suite devenue nonne. De nouvelles opportunités de carrière s'ouvrent à moi.)