Pourquoi est-ce que tout est si difficile?

C'est la question que je me suis posée quand je me suis retrouvée assise sur la dernière marche des escaliers après une jolie chute (plus de peur que de mal, quelques vilains hématomes, et un ongle complètement retourné...). J'ai commencé à pleurer avec des gros sanglots. Je crois que j'en avais marre. Je crois que j'en ai marre. Pourquoi est-ce que tout est si difficile avec moi?

Greg me manque atrocement. Je me demande ce que je fous là. Je suis fatiguée. Le temps lillois me déprime. Mes cours sont durs et demandent énormément de travail en dehors de l'école. Je n'en peux déjà plus des cas pratiques avec les étudiants étrangers (sérieusement, est-ce que quelqu'un comprend les Indiens quand ils parlent anglais?). Je ne pense qu'à une seule et unique chose le matin quand je me lève, le soir quand je me couche, et toute la journée même. Je doute parfois. Je n'ai aucune envie d'être ici. Je n'ai aucun plaisir à être ici. J'ai perdu mes habitudes d'étudiante et je n'ai pas envie de les reprendre. Je n'ai pas envie de me retrouver au milieu d'étudiants. J'ai l'impression d'être passée à autre chose et je vis ça comme une régression. Je n'ai qu'un seul objectif en tête. Et je suis effrayée de voir à quel point je suis dépendante de cet homme. S'il devait mettre un terme à notre relation un jour (bon ce n'est pas au programme, hein, plutôt tout le contraire d'ailleurs), je ne crois pas que je pourrais le supporter... Bref, il est à 10000km de moi et je suis malheureuse et misérable.

Bref, il y a des jours avec et des jours sans.

Clairement, aujourd'hui est un jour sans.