Le blog de la névrosée

09 juin 2016

Remplir des pages de mots vides.

Passion Lilly Wood and the Prick.

J'ai vu Lilly Wood and the Prick en concert la semaine dernière et depuis j'ai développé une monomanie pour leurs chansons.

Non mais sérieusement je pense que N'importe quoi aurait pu être écrite pour moi. (Oh wait, maybe they did?)

Posté par lanevrosee à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 mai 2016

63.

Posté par lanevrosee à 17:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 avril 2016

I don't want to do things. I want to not do things.

Arrivés en Afrique du Sud le 10 avril, on a dû en repartir le 12. La maman de B., qui a de gros soucis de santé, est au plus mal. B. a donc dû prendre un vol Johannesbourg - Paris en urgence pour retrouver sa famille. Et je suis rentrée à la Réunionie, via Maurice. Elle est en soins palliatifs et pour le moment les médecins arrivent à plutôt bien gérer la douleur avec force morphine et anxiolytiques. Et maintenant, ils attendent.

Et je n'arrive pas à m'empêcher de penser qu'il y a 10 ans de ça, j'étais à la place de mon amoureux. Perdre un être cher, c'est toujours douloureux mais c'est une vieille dame, elle a plus de 90 ans, et c'est en quelque sorte dans l'ordre des choses... Je dois être devenue froide (non, bon, ça je l'ai toujours été) et insensible, peut-être. B. semble prendre ça avec philosophie pour le moment mais j'appréhende sa réaction quand elle sera vraiment partie. Et je me sens tellement inutile à plus de 10 000 km de lui.

De mon côté, j'ai l'impression d'être au 36ème dessous. J'ai beaucoup de peine pour mon compagnon. Et je crois que je vis assez mal d'avoir dû revenir à la Réunion aussi brutalement. Je ne reproche rien, hein, je sais que family comes first, ce n'est pas le problème. Mais comme je le disais dans mon dernier message, j'étais à 200% dans ce voyage. Je l'attendais depuis des mois. J'en espérais beaucoup aussi, je crois. Du coup, maintenant que je suis rentrée, je ne sais pas quoi faire. Je n'ai envie de rien faire. Si je m'écoutais, je passerais mon temps à dormir. Heureusement, je reprends le travail lundi, ça me tiendra occupée. En attendant, je zone. Je me force à aller à la salle de sport mais c'est dur. Sinon je passe beaucoup trop de temps sur l'ordinateur. Je regarde des séries, je revois Parks & Recreation, je lis des blogs, je me dis que je vais peut-être aussi relire le mien également (commencé en août 2009, WTF!), ça peut être marrant, globalement je m'ennuie à mourir. Je me sens épuisée. Je regarde mon téléphone compulsivement, j'attends qu'il me dise que je peux l'appeler. Je tourne en rond. J'essaie de reprogrammer notre départ pour le mois d'octobre. J'ai l'impression de ne pas avoir dormi depuis 1 semaine. Je reste en pyjama all day long.

Je repense à Cape Town où nous avons passé une journée. Je repense à ce qu'il m'a dit : "je me verrai bien vivre ici". Hell yeah, let's do it bitch! Wine and meat, what else do we need?

 

Posté par lanevrosee à 11:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 janvier 2016

Everybody knows.

Hey,

Je ne suis pas revenue ici depuis l'année dernière. L'année a plutôt mal commencé (RIP David et Alan, entre autres, hein). Je traverse un moment assez bizarre (waaaaaait, encore?) où je me demande ce que je veux faire de ma vie quand je serai grande.

Ma nouvelle obsession du monde : l'Afrique du Sud. On prépare notre voyage du mois d'avril et je suis à 200% dedans. J'éprouve un désintérêt assez marqué pour tout le reste (tout ce qui touche à la Réunionie, en fait, je suis à saturation)(par exemple, aux dernières élections, j'ai appris que j'étais considérée comme une expatriée, merci HB, tu relèves le niveau). Bref, donc, je me tate pour ne prendre qu'un aller simple (bon on a pris des billets aller-retour mais je peux toujours ne pas prendre le retour). Mon amoureux pense que c'est un peu précipité et que je suis impulsive (moiiiiii???) et me dit qu'on va le faire mais que ça nécessite un minimum de préparation.

Bref, en attendant, j'ai quand même décidé, 3 mois après avoir signé un CDI, de postuler chez une autre boîte à la Réunionie. Faut pas chercher...

Sinon j'ai appris que je faisais un genre d'arthrose au genou. Glamour.

Sinon, bis, je continue à vous suivre quand même. Love sur vos têtes!

 

Posté par lanevrosee à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2015

Coup de tête.

Apprendre que je peux poser 3 jours de congés en décembre et lâcher 1 200€ pour passer 7 jours en métropole.

Je crois que j'ai juste besoin de souffler, de revoir ma famille et de quitter un peu La Réunionie.

Posté par lanevrosee à 17:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 septembre 2015

Nevermind.

Montagnes russes.

Mon boulot me rend dingue. Mon chef actuel me rend dingue. Sa nouvelle chef m'a dit, sur le ton de la confidence, qu'elle souhaitait que je lui sois directement rattachée. Ce qui est complètement normal : je suis un fucking contr*leur de gesti*n et je ne suis pas censée être rattachée à un fucking res*onsab*e c*mptable. Horreur et abnégation. Le mec est allé PLEURER dans le bureau du  nouveau Grand Chef pour qu'on ne lui retire pas mon domaine. Ce qui est absurde et contre toutes les règles de bon fonctionnement. Et ils ont cédé. Donc je reste sous ce type. Je ne suis pas censée être au courant et il ne sait pas que je sais mais il a quand même décidé de : faire la gueule. Et je n'ai aucune idée de pourquoi il ME fait la gueule. Si quelqu'un devait faire la gueule, ça devrait être moi car ce changement de rattachement faisait partie de mes critères pour l'embauche. Et donc Monsieur fait sa diva, ne se donne plus la peine de venir aux réunions avec sa chef et moi et se conduit comme un asshole avec tout le monde. Il est juste fou. Et c'est insupportable de travailler dans ces conditions.

Si j'avais des couilles et que je n'étais pas tenue par l'argent, je leur dirai bien gentiment d'ALLER SE FAIRE FOUTRE.

Mais j'essaie d'être constructive et de me dire qu'il sera forcément rattrapé par le karma un de ces jours. Connard.

Sinon, rien de bien foufou. Je pense au boulot 20h sur 24h. Je suis fatiguée (comme d'habitude).

Sinon, True Detective, c'est COMME MEME vachement bien.

Posté par lanevrosee à 16:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 août 2015

Control.

Le problème quand on ne poste pas régulièrement, c'est qu'on ne sait pas par où commencer quand on revient. Enfin, c'est mon problème en tout cas.

Je suis fatiguée, j'ai besoin de vacances, mon voisin vient de m'annoncer qu'ils font la fête ce soir (youpi bande de connards) et je n'aime toujours pas les gens.

Bref. Je commence à avoir des doutes sur ma santé mentale. Jusqu'ici, j'arrivais à peu près à faire illusion mais maintenant c'est plus difficile. Ce blog n'a jamais aussi bien porté son nom. Enfin si, mais ça fait longtemps qu'il ne l'avait pas aussi bien porté.

Je suis fatiguée, j'ai trop de boulot et je ne dors pas assez. Je bois trop. J'ai eu 25 ans (WHAT THE FUCK) et j'ai toujours l'impression d'avoir 16 ans dans ma tête. C'est épuisant d'être moi, et je pense que ça doit être épuisant de vivre avec moi. Parfois je me dis qu'il devrait me quitter.

Bref, je suis donc censée être une adulte maintenant. Enfin ça fait quelques années que je suis censée l'être mais 25 ans ça sonne quand même comme le début d'un nouveau truc. Enfin je crois. C'est probablement mon côté névrosé.

Mon CDD touche bientôt à sa fin et on risque de me proposer un CDI tout bientôt. Etant donné le montant qui tombe tous les mois sur mon compte en banque, je vais accepter. Mais il y a toujours une petite voix dans ma tête qui me dirait de faire le contraire, de dire à tout le monde d'aller bien se faire foutre, et de me casser très loin très loin d'ici. Je crois que mon rêve serait un peu d'aller élever des chèvres dans les montagnes. Je ne sais pas si le travail salarié est quelque chose pour moi. En tout cas, pas avec le chef que j'ai actuellement... L'avantage c'est que ma boîte s'est fait racheter le mois dernier et que depuis j'ai un nouveau chef-chef. Le chef de mon chef est une femme, une métropolitaine, très sympathique au demeurant et ça passe mieux avec elle. Have I ever mentionned that my boss is an asshole?

Bref. On verra.

Sinon, j'ai eu un accident de voiture. J'ai renversé un type en scooter en rentrant du boulot. Ou plutôt, un type en scooter m'a grillé la priorité et est venu s'encastrer dans l'avant de ma voiture. Et honnêtement, en sortant de mon véhicule (un 4x4 donc), j'ai cru que je l'avais tué. Il faut dire que cet abruti (il n'est pas mort, rassurez-vous, il n'a même rien eu de cassé, juste des égratignures... ce n'était pas son heure) ne portait ni CASQUE (ce sont les champions ici pour rouler sans casque, sans lumières, sans rien), ni protection, ni rien, et qu'il avait fumé autre chose que du tabac (m'ont dit les pompiers pendant que je sanglotais comme une folle dans le camion). Dire que j'ai été traumatisée est faible. Un de mes collègues a bien résumé la chose : "je ne sais pas ce qui s'est passé dans ta tête pour que ça te touche comme ça". Bref, moi non plus. Sauf que c'était mon 1er accident, et que what if je l'avais tué, hein. Bon plus de peur que de mal, il est sorti de l'hôpital le lendemain. Ma voiture est resté au garage pendant 1 mois. Et en attendant, j'ai eu une chance de dingue car ma nouvelle chef-chef m'a prêté une voiture.

Bref.

J'ai besoin de vacances. J'ai envie de revoir ma famille. Mon père devait venir et puis non. Ils me manquent. La métropole me manque. La Réunion peut être étouffante finalement.

Bref. Rien de nouveau sous le soleil...

Je ne suis pas sûre que ce blog ait encore un intérêt à exister. Je crois que je suis un peu nostalgique du temps où je venais écrire régulièrement.

Bref.

Posté par lanevrosee à 16:52 - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 juillet 2015

Interrogation.

And if you don't like what you do, what are you doing it for?

And if you don't feel good, what are you doing it for?

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par lanevrosee à 19:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juin 2015

There are too many of us.

♥ DAMON ♥

Posté par lanevrosee à 15:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2015

Nothing according to plan.

Fichtre.

Ca fait un bail que je ne suis pas revenue par ici.

Je crois qu'écrire me manque un petit peu. Mes pensées seraient mieux "organisées" si je m'appliquais à venir les coucher par écrit ici. Enfin, je crois. Le temps passe à une vitesse folle et je me laisse emporter et je me rends compte que je ne prends plus le temps de me poser et faire le point sur les choses qui m'entourent.

Mais ce soir, je suis seule (pour une fois), et j'en profite pour faire le point.

Nous sommes rentrés hier de vacances. Nous avons finalement préféré le calme et le repos de Rodrigues aux plages paradisiaques des Seychelles et c'était très bien comme ça (et puis, tapez "île aux cocos" dans Google et regardez-moi ça si ce n'est pas le paradis!). Ces vacances, dans cet endroit en particulier, m'ont fait beaucoup de bien. Les gens sont d'une gentillesse incroyable, ils sont bons, ils sont respectueux, ils ont le souci du collectif, ils s'investissement pour améliorer la vie en communauté, ils sont honnêtes, ils sont charmants, ils sont polis, ils sont relax, bref, c'était absolument fabuleux d'un point de vue humain. Sans compter que les paysages sont très beaux et la nourriture délicieuse (je n'ai jamais autant mangé de poulpes (zourites) de ma vie...)! Cette île est l'anti-Maurice, c'est très authentique, paisible, nature. Pas de grands hôtels hyper luxueux mais plutôt des chambres d'hôtes très agréables. Le retour à la Réunionie a été très brutal. Je crois que je ne m'en suis toujours pas remise. Ici, tout est... bruyant! Les gens (moi y compris en fait) sont des enfants gâtés, plus personne ne se parle, les jeunes (surtout) font les kékés en voiture (ils sont fans de tuning...) et ça me met hors de moi de me prendre un nuage de fumée dans la gueule lorsque l'un d'eux démarre devant moi, ils ne sont pas polis, pas souriants, sans-gêne, ils sont sales ("oh tiens, j'ai un papier! et si je ne le jetais pas dans une poubelle qui se trouve à 3 mètres de moi, c'est trop compliqué, je vais plutôt le mettre PAR TERRE" - CONNARD). Bref. J'ai un peu les boules ce soir parce que j'ai la chance, en plus, de "profiter" d'un concert dans un endroit en plein air pas loin de la maison et qu'ils y passent de la musique DE MERDE à fond. Bref, je me demande un peu ce que je fous là parfois. Hier soir, en atterrissant à Maurice, quand le personnel de l'aéroport nous pressait pour prendre l'avion pour ici, j'ai eu envie de : 1) repartir à Rodrigues ; 2) prendre l'avion qui partait pour Paris 10 min plus tard. Je n'ai jamais été homesick mais j'avoue que je me suis demandée pourquoi je repartais à la Réunionie. (Je fais du forcing subtil auprès de mon amoureux pour qu'on aille vivre en Suède.)(Oui, je ne sais jamais ce que je veux.)(Mais j'aime toujours autant d'amour les parenthèses.)(C'est probablement la seule constante dans ma vie alors ça mérite d'être souligné.) En plus, le monde devient fou et je crois que je commence à avoir peur. Je suis malheureusement une pessimiste dans l'âme et je doute que cela puisse s'améliorer à l'avenir. (Il faut que je fasse du forcing pour aller vivre à Rodrigues.)

Mais sinon, ça va plutôt très bien. Quelques périodes de moins bon et de doutes, parfois. Mais je crois que j'étais bien trop naïve et que j'idéalisais un peu trop les relations de couple et les relations en général. Beaucoup de femmes enceintes ou jeunes mères dans mon entourage et arrive la question qui fâche : "et toi, c'est pour quand?". Avant, je répondais "jamais" sans l'ombre d'un doute (cf. point au-dessus : le monde et les gens sont fous, entre autres arguements) maintenant j'avoue que j'hésite une demi-seconde avant de répondre "jamais". Quand j'y pense sérieusement, je me dis qu'avoir des enfants est la dernière chose à faire actuellement ("Coucou Bébé, si tu as de la chance, tu échapperas à Ebola et aux grippes aviaires mais tu mourras quand même sans doute dans d'atroces souffrances, soit fauché par une voiture, soit tué dans un attentat, soit mangé par un requin, soit tué par le diabète, et de toute façon avec mes gênes pourris, tu auras certainement le cancer, etc, etc, etc"). Je sais, mon raisonnement est extrêmement simpliste mais bon VOILA QUOI. Et en plus je déteste les enfants (surtout toi, sale gosse capricieux, qui a passé 1h30 - WAIT la durée du vol! - à jouer avec le store du hublot dans l'avion juste DEVANT moi et qui chouinait ta race dès que ta maman te demandait "s'il te plaît mon ange, tu peux arrêter"). Mais bon bref, si on passe en plus sur le côté "ok, on est déjà beaucoup trop nombreux pour cette pauvre planète, on va peut-être pas en rajouter", et si je me demande sincèrement si je veux des enfants, je crois que la réponse est "non (pour l'instant)" mais que si jamais l'envie se montre, je sais que je voudrais que ce soit avec mon amoureux.

Voilà ce qui me trotte dans la tête ce soir. Sur ce, je vais essayer de faire abstraction du fond sonore dégueulasse et aller me remonter le moral en lisant Houellebecq.

 

Posté par lanevrosee à 19:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]