Le blog de la névrosée

06 décembre 2017

11.

Je veux ma Maman...

Posté par lanevrosee à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 novembre 2017

And so I rise to claim what is mine.

Après lanevrosée en pays nantais, en pays angevin, en pays lillois, en Suédie, en Réunionie, ce sera lanevrosée en sud-afriquie.

Une seule constante dans tout ce changement : je suis et je reste lanevrosée.

J'ai donc démissionné. C'était la première fois que je me démissionnais et même si j'étais tellement contente que j'ai fait des danses de la joie dans les couloirs, ça fait quand même un peu bizarre. Un peu. Comme si je me penchais au dessus du vide. Même si je n'ai pas le vertige.

Des gens avec qui j'ai du échanger 3 mots à tout casser en 3 ans de contrat deviennent d'un coup mes meilleurs amis et veulent savoir pourquoi et où je pars.

"Mais tu as trouvé mieux ailleurs?" : genre, est-ce que c'est même possible de trouver mieux qu'ici? Je ne sais pas si ce sera mieux, je sais juste que ça sera ailleurs et donc, rien que ça, je trouve ça mieux.
"Tous les gens qui sont partis ont eu envie de revenir un jour ou l'autre" : mais LOL, je serai donc la première à préferer me trancher les veines plutôt que de revenir dans cet endroit où certes on est bien payés et lotis mais où l'intérêt du travail et l'ambiance frôlent le 0.

On a quand même un boulot de dingue en ce moment mais j'avoue qu'aujourd'hui (plus encore qu'avant), j'en ai rien à foutre. Les choses du travail glissent sur moi et n'ont aucune prise : je m'en fous. C'est salvateur.

De toute façon, j'ai des milliards d'autres choses à penser. Des milliards d'autres doutes à avoir. Des milliards de détails qui ne sont que des détails mais qui me font réellement flipper. Des milliars de papiers à remplir. Des milliards de "ohlala mais faut pas aller là-bas, c'est dan-ge-reux" à supporter. Des milliards de choses à trier "on prend ; on vend / jette ; on laisse chez X ; on ramène en pays nantais (pour tenir compagnie à Mémère)".

C'est épuisant/flippant/excitant/fou/angoissant/énervant/motivant de tout quitter pour aller recommencer ailleurs.

Je suis globalement très heureuse de ce changement. Mais flippée.

Je n'aurais jamais pu imaginer me retrouver dans pareille situation il y a 11 ans de ça.

Certains choses changent. D'autres pas.

Ce soir je suis fatiguée (et seule, pour une fois) et j'en profite pour revenir ici (j'avais même oublié mon mot de passe et je me suis retrouvée en larmes avant de me rappeler qu'il était tout simple... je suis fatiguée). Je crois que je ne pourrai jamais m'arrêter même si je ne suis pas régulière. Trop de souvenirs. J'ai toujours besoin de ce carnet de bord finalement. Certaines choses changent. D'autres pas.

That's it.

Posté par lanevrosee à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2017

22/06

Aujourd'hui cela fait un an que nous nous sommes pacsés (oui j'ai un problème avec les dates anniversaire et alors?).

Je viens de me rendre compte que la date de notre pacs coïncide avec l'anniversaire de Meryl Streep (j'ai même pas fait exprès) (oui j'ai un problème avec Meryl Streep et alors?).

Voilà c'est tout.

Posté par lanevrosee à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2017

I don't belong here.

Mon coeur est triste. Je dois me séparer de mon chat. Je sais que c'est mieux pour elle mais je me sens comme une merde. On doit déménager en appartement le mois prochain et je sais qu'elle serait terriblement malheureuse enfermée entre 4 murs. Adieu la maison, des grands espaces, pas beaucoup de voitures, ses nombreuses possibilités de chasse (et sa joie de nous ramener ses proies sur le lit en pleine nuit), ses cachettes, le fait qu'elle puisse rentrer et sortir à sa guise... Il suffit qu'on l'enferme à la maison un soir où des feux d'artifice vont éclater pour l'entendre pleurer de ne pas pouvoir sortir...

Alors voilà, partir en appartement quelques mois avant de quitter la Réunion pour l'Afrique du Sud, je voulais lui éviter. J'ai donc décidé de la ramener chez mon père, à Nantes, où elle pourra profiter de la maison et du grand terrain...

Ça fait 10 jours qu'on est arrivées et je repars samedi et je me sens comme une merde. Même si je sais que c'est mieux pour elle, j'abandonne mon bébé chat et je me sens horrible. Je sais qu'elle sera bien traitée ici et qu'elle se plaira quand elle se sera adaptée mais ça n'empêche pas. Mon amoureux et elle, ce sont les 2 êtres à qui je tiens le plus (oui je suis peut être un peu grave)(et j'utilise toujours trop de parenthèses).

20170106_072713

Sinon j'ai eu du mal à revenir, retrouver la famille, discuter avec des gens que je n'avais pas vu depuis longtemps. C'était dur parce que j'avais l'impression qu'ils n'avaient pas bougé, pas évolué sinon vieilli depuis ma dernière visite. C'est bizarre comme sensation. 

Et mon père boit toujours bien de trop.

Posté par lanevrosee à 21:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2016

Stronger.

Je sais, je ne viens ici que quand c'est la date de l'anniversaire de ma mère ou la date de sa mort (coucou les 10 ans le 06 décembre).

Ce n'est pas de l'autoflagellation, ça s'impose à moi sans que j'aie eu mon mot à dire.

Sinon ça va. Je continue à vous lire de temps en temps, en secret, quand mon amoureux n'est pas dans le coin.

 

 

Posté par lanevrosee à 16:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]


09 juin 2016

Remplir des pages de mots vides.

Passion Lilly Wood and the Prick.

J'ai vu Lilly Wood and the Prick en concert la semaine dernière et depuis j'ai développé une monomanie pour leurs chansons.

Non mais sérieusement je pense que N'importe quoi aurait pu être écrite pour moi. (Oh wait, maybe they did?)

Posté par lanevrosee à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2016

63.

Posté par lanevrosee à 17:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 avril 2016

I don't want to do things. I want to not do things.

Arrivés en Afrique du Sud le 10 avril, on a dû en repartir le 12. La maman de B., qui a de gros soucis de santé, est au plus mal. B. a donc dû prendre un vol Johannesbourg - Paris en urgence pour retrouver sa famille. Et je suis rentrée à la Réunionie, via Maurice. Elle est en soins palliatifs et pour le moment les médecins arrivent à plutôt bien gérer la douleur avec force morphine et anxiolytiques. Et maintenant, ils attendent.

Et je n'arrive pas à m'empêcher de penser qu'il y a 10 ans de ça, j'étais à la place de mon amoureux. Perdre un être cher, c'est toujours douloureux mais c'est une vieille dame, elle a plus de 90 ans, et c'est en quelque sorte dans l'ordre des choses... Je dois être devenue froide (non, bon, ça je l'ai toujours été) et insensible, peut-être. B. semble prendre ça avec philosophie pour le moment mais j'appréhende sa réaction quand elle sera vraiment partie. Et je me sens tellement inutile à plus de 10 000 km de lui.

De mon côté, j'ai l'impression d'être au 36ème dessous. J'ai beaucoup de peine pour mon compagnon. Et je crois que je vis assez mal d'avoir dû revenir à la Réunion aussi brutalement. Je ne reproche rien, hein, je sais que family comes first, ce n'est pas le problème. Mais comme je le disais dans mon dernier message, j'étais à 200% dans ce voyage. Je l'attendais depuis des mois. J'en espérais beaucoup aussi, je crois. Du coup, maintenant que je suis rentrée, je ne sais pas quoi faire. Je n'ai envie de rien faire. Si je m'écoutais, je passerais mon temps à dormir. Heureusement, je reprends le travail lundi, ça me tiendra occupée. En attendant, je zone. Je me force à aller à la salle de sport mais c'est dur. Sinon je passe beaucoup trop de temps sur l'ordinateur. Je regarde des séries, je revois Parks & Recreation, je lis des blogs, je me dis que je vais peut-être aussi relire le mien également (commencé en août 2009, WTF!), ça peut être marrant, globalement je m'ennuie à mourir. Je me sens épuisée. Je regarde mon téléphone compulsivement, j'attends qu'il me dise que je peux l'appeler. Je tourne en rond. J'essaie de reprogrammer notre départ pour le mois d'octobre. J'ai l'impression de ne pas avoir dormi depuis 1 semaine. Je reste en pyjama all day long.

Je repense à Cape Town où nous avons passé une journée. Je repense à ce qu'il m'a dit : "je me verrai bien vivre ici". Hell yeah, let's do it bitch! Wine and meat, what else do we need?

 

Posté par lanevrosee à 11:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 janvier 2016

Everybody knows.

Hey,

Je ne suis pas revenue ici depuis l'année dernière. L'année a plutôt mal commencé (RIP David et Alan, entre autres, hein). Je traverse un moment assez bizarre (waaaaaait, encore?) où je me demande ce que je veux faire de ma vie quand je serai grande.

Ma nouvelle obsession du monde : l'Afrique du Sud. On prépare notre voyage du mois d'avril et je suis à 200% dedans. J'éprouve un désintérêt assez marqué pour tout le reste (tout ce qui touche à la Réunionie, en fait, je suis à saturation)(par exemple, aux dernières élections, j'ai appris que j'étais considérée comme une expatriée, merci HB, tu relèves le niveau). Bref, donc, je me tate pour ne prendre qu'un aller simple (bon on a pris des billets aller-retour mais je peux toujours ne pas prendre le retour). Mon amoureux pense que c'est un peu précipité et que je suis impulsive (moiiiiii???) et me dit qu'on va le faire mais que ça nécessite un minimum de préparation.

Bref, en attendant, j'ai quand même décidé, 3 mois après avoir signé un CDI, de postuler chez une autre boîte à la Réunionie. Faut pas chercher...

Sinon j'ai appris que je faisais un genre d'arthrose au genou. Glamour.

Sinon, bis, je continue à vous suivre quand même. Love sur vos têtes!

 

Posté par lanevrosee à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2015

Coup de tête.

Apprendre que je peux poser 3 jours de congés en décembre et lâcher 1 200€ pour passer 7 jours en métropole.

Je crois que j'ai juste besoin de souffler, de revoir ma famille et de quitter un peu La Réunionie.

Posté par lanevrosee à 17:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]